Blog dedicado a difundir la genealogía de Gardel, meticulosamente documentada por investigadores de la Association Carlos Gardel de Toulouse.

Synoptique de la famille Barrat


Voir le synoptique                                  Lire ce texte en espagnol




a famille BARRAT a joué un rôle important dans l'histoire de Berthe GARDES et de son fils Carlos GARDEL. On peut mentionner les points suivants :

1-  L'adresse du 4 rue du Canon d'Arcole à Toulouse était celle de Bruno Marie BARRAT (1), époux de Jeanne Pétronille GARDES (4) qui était une tante de Berthe GARDES.

2- Henri BRUNE (75)  qui est à l'origine des recherches généalogiques sur Carlos GARDEL et qui a connu l'illustre chanteur lorsqu'il venait à Toulouse, était le neveu par alliance de Marius BARRAT(10), cousin de Berthe GARDES.

3- En signe de reconnaissance Berthe GARDES a fait poser une plaque sur le tombeau de Marius BARRAT (10) à sa mort en 1937, et on a retrouvé une photo dédicacée de Berthe GARDES pour sa cousine Anne Alexandrine BARRAT, épouse PUGIBET (14) qui est reproduite sur la couverture du livre "Carlos GARDEL , controversia y punto final", Editions Corregidor , ISBN 978-950-05-1885-7.



FORMATION DE LA BRANCHE BARRAT:


L’alliance entre les familles GARDES et BARRAT se concrétise le 3 Septembre 1853 par le mariage de Bruno Marie BARRAT (1), boulanger, né à Toulouse le 17 Septembre 1831, fils de Jean Pierre BARRAT (2) et de Jeanne CATALA (3), avec Jeanne Pétronille GARDES, (4), née à Toulouse le 7 Août 1829, fille de Jean MarieGARDES (5) et de Marie Anne Pascale BONNEFOY (6). Plus précisément, Jeanne Pétronille GARDES (4) était  la sœur aînée de Vital GARDES (7), grand père maternel de Carlos GARDEL,

La lecture de l’acte de mariage de Bruno Marie BARRAT (1) avec Jeanne Pétronille GARDES (4) révèle qu’il s’agit d’un mariage entre voisins : en 1853, la famille BARRAT était domiciliée au N° 7 de la rue Palaprat à Toulouse, tandis que la famille GARDES l’était au N°10 de cette même rue.

Les parents de Jeanne Pétronille GARDES (4) : Jean Marie GARDES (5) et Pascale BONNEFOY (6) se sont mariés le 27 mai 1841, c'est-à-dire après la naissance de trois de leurs enfants : Jeanne Pétronille (4) en 1829, Vital (7) en 1835, et Anne Raymonde (8) en 1840. Le dernier enfant connu, PierreAugustin GARDES (9), né en 1842, et mort à l'âge de trois ans est le seul qui soit né après leur mariage. Pour cette raison, et selon la loi en vigueur à l’époque, on a apposé sur les actes de naissance de chaque enfant né avant mariage, la mention marginale du mariage des parents.

Pour Jeanne Pétronille GARDES (4), son cas est un peu différent. L’acte de naissance  révèle qu’elle est née sous le nom de sa mère : BONNEFOY,  et qu’elle n’a pris officiellement le nom de GARDES que le 14 avril 1837, jour où Jean Marie GARDES (5) l’a reconnue comme sa fille.

Du fait que Jeanne Pétronille GARDES (4), n’a été reconnue par Jean Marie GARDES (5) qu’à l’âge de 8 ans, on peut s’interroger sur la réelle paternité du père.
 
Jeanne Pétronille GARDES (4) est morte à Toulouse le 8 Décembre 1889, et son acte de décès porte l’adresse du 4 de rue du Canon d’Arcole.  Mais en cette année 1889, le destin s’acharna beaucoup sur la famille BARRAT :

Marius BARRAT (10) eut un enfant mort né (12) de sa première épouse PauleCatherine Jeanne Joséphine CAZANAVE (11). Cet enfant ne porte pas de prénom sur le registre d’État Civil de Toulouse, mais il devait s'agir d'une fille si l’on se fie à la mention « Marie BARRAT - Ange au ciel » gravée sur le caveau de la famille CAZANAVE où l’infortunée enfant fut inhumée le 23 février 1889.

Le 28 Novembre 1889, Anne Alexandrine BARRAT (14), sœur de Marius BARRAT (10) et épouse de Jean Marie PUGIBET (15) perdit également un enfant en bas âge  prénommé Dominique Marius Marcel (17).
           

Ces événements douloureux peuvent expliquer que Berthe GARDES, qui arrive seule à Toulouse dans la période 1889-1890, soit accueillie par Bruno Marie BARRAT(1) au 4 rue du Canon d'Arcole. On peut aussi comprendre que la famille BARRAT qui a connu en 1889, 3 disparations dont celle de deux jeunes enfants ait eu de la compassion pour Berthe GARDES, leur cousine, et son enfant Charles Romuald, né de père inconnu. 


DESCRIPTION  DE LA BRANCHE BARRAT

           
A/  ASCENDANTS ET COLLATÉRAUX de  Bruno Marie BARRAT (1):
           
Bruno Marie BARRAT (1) est le fils de Jean Pierre BARRAT (2), boulanger et de Jeanne FélicitéCATALA (3), son épouse. Sur son acte de naissance daté du 17 septembre 1831, son oncle Étienne BARRAT (19), âgé de 22 ans et carrossier de profession a apposé sa signature, en qualité de témoin.

Jean Pierre BARRAT(2), père de Bruno Marie BARRAT (1), mourut à l'âge de 38 ans et en 1846 son épouse se remaria avec Jacques Troyes qui était un ami de la famille. Ils eurent un fils, Jean Marie, maçon de profession, qui mourut prématurément le 6 octobre 1875 à l’âge de 28 ans.

Jeanne FélicitéCATALA (3) décéda à son tour dans sa 73ème année, le 3 mars 1885. Elle habitait 2 rue du Canon d’Arcole.

Bruno MarieBARRAT(1) avait deux frères :

Jean MarieFrançois Étienne BARRAT (20), né le 23 Janvier 1838 et mort le 29 septembre 1898.
Jean AlexandreBARRAT (21), cordonnier, (1834-1905)  époux de Joséphine Suzanne REY(22) . Leur fille Alexandrine Félicité Georgette BARRAT (23), mourut le 16 juillet 1868, à l'âge de 4 mois.

Il est à noter que Jean Alexandre BARRAT (21) et son frère Bruno Marie BARRAT (1), moururent à quelques jours d’intervalle : Bruno Marie (1) le 12 Décembre 1905 et son frère Jean Alexandre le 24 du même mois



B/  DESCENDANTS de Bruno Marie BARRAT (1)


Bruno MarieBARRAT (1) et Jeanne Pétronille GARDES (4) eurent trois enfants :  Marius (10), né le 15 juin 1854, Anne Alexandrine (14), née le 3 février 1861  et Jean Claire (13), né le 16 novembre 1868 qui seront chacun à l’origine d’une branche familiale :

1/ Marius BARRAT (10) n'a pas eu de descendance directe. Après le décès en 1917 de sa première épouse Paule Catherine Jeanne Joséphine CAZANAVE (11), il se remarie en 1922 avec Rosalie Caroline Jeanne Gille (68) qui avait un fils de son premier mariage avec Joseph BRUNE (72). Ce fils, Joseph Louis Georges BRUNE (69) épouse Berthe Pierrette Marie Tixador (74) en 1920. De cette union naît en 1922 Georges Marius Henri BRUNE (75).

Marius BARRAT et la famille BRUNE habitaient à Toulouse sous le même toit, à peu de distance du domicile de Jean Marie GARDES, le frère de Berthe GARDES.  Les deux familles se rencontraient souvent, et cela explique que le jeune Henri BRUNE (75) ait pu voir CarlosGARDEL quand il venait à Toulouse voir sa famille.

2/  Anne Alexandrine BARRAT (14) par son mariage en 1883 avec Jean Marie PUGIBET (15), fils de Dominique PUGIBET (24) et Marie PUGIBET (25) est à l'origine de la branche familiale PUGIBET qui existe encore aujourd'hui.Ce couple eut 3 enfants :

2a-Marie JeannePUGIBET (16) née en 1886. Elle épousa en 1908 Georges Guillaume Désiré BOYER (26) qui était professeur de violon à Toulouse et qui fera une carrière de musicien dans l'orchestre de Monte-Carlo. De leur mariage naquirent deux filles : SimoneBOYER  (27), décédée à l'âge de 7 ans, et Yvette BOYER (28) qui épousera Étienne SALÉ(29) en 1933. Leur premier fils Pierre Henri Georges SALÉ (43) eut 3 enfants de son mariage avec Marie Antoinette CABANNES (45), tandis que leur second fils Georges Jean Henri SALÉ(44) eut 4 enfants de son mariage avec Yves Paulette LAPORTE (49). Plusieurs descendants de ce couple sont encore en vie aujourd'hui.

2b- Dominique Marius Marcel PUGIBET (17) qui mourut à l'âge de 9 mois.

2c - Marcel Dominique Louis PUGIBET(18) né en 1893 épousa en 1920 Léonie MarieJeanne NOUGADÈRE (31). Leur fils unique Maurice Jean Louis PUGIBET (32) eut trois enfants des ses deux mariages successifs avec Georgette Gisèle FARENC (33) et Geneviève Odile Marie AGUERRE (34). Ces 3 enfants sont Danielle Jeannine PUGIBET (35) née en 1946, Pascale Jacqueline Rose PUGIBET (39) et Jean Louis Boris PUGIBET(40) qui ont aussi eu une descendance.

(C'est grâce à l'amabilité de Geneviève Odile Marie AGUERRE, seconde épouse de Maurice Jean Louis PUGIBET que les informations postérieures à 1920 concernant  la famille PUGIBET , ainsi que celles concernant Alexandre René BARRAT (65), et Jean Claude BARRAT (67) ont pu être recueillies par Monique RUFFIÉ et présentées   dans ce synoptique).


3/ Jean Claire BARRAT (13), fils cadet, né en 1868. De sa première épouse, Eugénie PONS (58), il eut un fils, Bruno Marie Alexandre BARRAT(59) qui épousa RoseMarie BOUFIL (60) en 1914, mais ce couple eut un destin tragique : Rose Marie BOUFIL (60) mourut le 3 avril 1915. Elle avait à peine 19 ans. Le 4 juin 1915 Bruno Marie Alexandre BARRAT (59) fut tué à la guerre. Ils connurent à peine leur fils Jean René  BARRAT (61) né le 19 juin 1914.

Ainsi, Jean René BARRAT (61) fut orphelin de père et de mère à l'âge d'un an. Sa première épouse Andrée Anna REY(64) lui donna deux enfants: Alexandre RenéBARRAT (65) né en 1934 et Jean Claude BARRAT né en 1943.


Voici en quelques lignes les explications complémentaires au synoptique de la famille BARRAT et de ses branches PUGIBET et BRUNE.

Comme conclusion, l'inscription "Berthe GARDES à Marius BARRAT son cousin regretté" gravée sur la tombe de Marius BARRAT au cimetière de Toulouse résume toute la reconnaissance de Berthe GARDES envers la famille BARRAT.









































Photo : Georges GALOPA


Nota : Dans le livre "Carlos GARDEL, controversia y punto final"  Juan Carlos ESTEBAN, Georges GALOPA, Monique RUFFIÉ"   ISBN 978-050-05-1885, est publié  pages 293 à 306 un article complet sur la famille BARRAT avec des photos inédites de la famille PUGIBET.



Georges GALOPA - Le 21 Janvier 2017